Prix de thèse

Sauf précision contraire, les thèses doivent avoir été soutenues entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2016.

Prix AFSP (Association Française de Science Politique) – Fondation Mattei Dogan

Les quatre Prix de thèse de la Fondation Mattei Dogan attribués par l’AFSP tous les deux ans, sont décernés aux auteurs des meilleures thèses de doctorat en science politique soutenues en France.

Prix de l’Académie de législation

L’académie qui choisissait ses lauréats dans le région toulousaine étend désormais aux étudiants des universités méridionales la possibilité d’être candidats à l’un de ses prix.
Seuls les meilleurs travaux sont admis à concourir, ce qui suppose une thèse ayant obtenu la mention très honorable avec les félicitations du jury et éventuellement proposée pour un prix de thèse.

Six prix existent :

  • Droit européen : Prix Isaac
  • Droit pénal : Prix Merle
  • Droit privé : Prix Ozenne
  • Droit public : Prix Bazille
  • Economie et gestion : Prix Garrigou
  • Histoire du droit : Prix Ourliac

Prix de l’ARNU

L’association Rencontres Notariat-Université décerne chaque année deux prix de thèse :
Le Prix Claude Thibierge couronne un travail consacré à un sujet intéressant le notariat, soutenu par un notaire ou un diplômé notaire.
Le Prix Daniel Heck est destiné aux docteurs étrangers dont la thèse intéresse le notariat.
L’Arnu MNAP (Association de rapprochement notariat-université Montpellier-Nimes-Avignon-Perpignan) a créé en 2014, le Prix Vincent Passebois, pour des travaux ayant trait aux activités et aux matières notariales.

Prix de l’Assemblée nationale

L’Assemblée nationale décerne chaque année un prix de thèse pour distinguer des thèses de doctorat sur l’histoire ou le droit parlementaires français depuis la Révolution.

Le prix de thèse ouvre droit à une aide à la publication qui est versée directement à l’éditeur, après signature d’une convention d’édition avec l’Assemblée nationale et sur présentation d’une facture de l’éditeur.

Prix Bercy

Le Prix Bercy récompense une thèse de finances publiques, entendues dans leur acception la plus large :

  • de l’Etat, des collectivités territoriales, de la Sécurité sociale, des établissements publics, de l’UE ou d’organisations internationales
  • dans leur dimension budgétaire, fiscale ou comptable.

Prix du Conseil National des Administrateurs Judiciaires et Mandataires Judiciaires (CNAJMJ)

Le Prix du CNAJMJ récompensera en 2015, comme tous les deux ans, une thèse de doctorat traitant des aspects juridiques ou économiques, nationaux ou internationaux, des entreprises en difficulté ou du surendettement des particuliers.

Prix de thèse des entreprises

Les candidatures sont closes.

Prix du CERDARE – Institut Léon Duguit (Prix de thèse IDEX – Droit et régulation)

Le CERDARE/ Institut Léon Duguit et le Forum Montesquieu organisent pour le compte de l’Université de Bordeaux, un concours en vue de la délivrance de prix de thèse (et de mémoire recherches de Master 2). Ce prix, doté de 1000 euros, vise à mettre en avant, en raison de leurs qualités scientifiques, des travaux de recherches portant sur les aspects juridiques de la régulation indistinctement de l’angle d’analyse (modalités, autorités de régulation, régimes juridiques sectoriels…).

Prix du comité d’histoire du Conseil d’Etat

Ce prix de thèse du Comité d’histoire du Conseil d’État et de la juridiction administrative a pour objet de récompenser une thèse, quelle qu’en soit la discipline scientifique, intéressant directement l’histoire du Conseil d’État et des institutions de la justice administrative. Le prix décerné prend la forme d’une aide à la publication de la thèse primée dans la collection « Histoire et mémoire » du Conseil d’État à la documentation française.

Prix du Conseil constitutionnel

Le prix de thèse du Conseil constitutionnel vise à soutenir les travaux universitaires portant soit sur la justice constitutionnelle et son histoire en France ou, dans une perspective comparatiste, à l’étranger, soit sur les différentes autres compétences du Conseil constitutionnel (contentieux électoral, statut des parlementaires,···).
Le prix prend la forme d’une publication financée par le Conseil constitutionnel de la thèse primée dans la collection « Bibliothèque constitutionnelle et de science politique » des éditions LGDJ.

Prix du Conseil d’Etat

Sont éligibles au Prix du Conseil d’Etat, les thèses entrant dans l’un des champs disciplinaires intéressant les activités du Conseil d’Etat et traitant notamment de la justice administrative, des institutions administratives, du droit administratif ou du droit fiscal français, étrangers ou comparés, ou portant sur des problématiques transversales susceptibles d’entrer dans le champ des activités de la juridiction administrative.

Prix Dalloz Droit

Les thèses primées donnent lieu à l’établissement d’un contrat d’édition conforme aux usages de la profession, et prévoyant notamment le versement de droits d’auteur proportionnels aux ventes. Leur publication n’est conditionnée à aucune participation financière de l’auteur.

Pour être éligibles à la publication 2017, les thèses doivent :

  • avoir été soutenues entre le 2 janvier 2015 et le 31 décembre 2015
  • avoir obtenu la mention « très honorable avec félicitations du jury »

Prix Dalloz Science po

Prix Emile Garçon

L’Association Française de Droit Pénal décerne, tous les ans, le Prix de thèse Emile Garçon pour récompenser l’auteur d’une thèse en matière pénale.

Prix Emile Tyan

Le Centre d’études des droits du monde arabe (CEDROMA) de la Faculté de droit et des sciences politiques de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, attribue chaque année Prix de thèse Emile Tyan,  pour récompenser une thèse se rapportant aux droits des pays arabes, dans une perspective comparatiste avec le droit français.

Prix Guy Carcassonne

Le prix Guy Carcassonne récompense l’auteur de moins de quarante ans d’un article inédit de 5 000 signes (espaces compris) portant sur une question constitutionnelle, lato sensu, liée à l’actualité française ou étrangère. Cet article devra aider à faire comprendre au plus grand nombre les enjeux juridiques, politiques et sociaux posés par cette question constitutionnelle.

Le lauréat recevra un prix de 1 500€ et verra son article publié dans le journal Le Monde et sur les sites de la revue Pouvoirs et du Club des juristes.

Prix Henri Teitgen

La CEDECE (Commission pour l’étude des communautés européennes) attribue chaque année le Prix Pierre-Henri Teitgen à la meilleure thèse de doctorat sur les questions européennes.

Le prix, dotée de 1500 €, est destiné à récompenser chaque année une thèse en droit, science économique, science politique, soutenue dans une université française, qui contribue à l’amélioration des connaissances relatives à l’intégration européenne.

Prix de la recherche de l’Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice (INHESJ)

Ce prix récompense une thèse de sciences humaines et sociales ou de droit portant sur un sujet se rapportant aux thématiques de la sécurité et de la justice.

Le prix est doté d’un somme de 3500 euros et de la publication de la thèse à la Documentation française.

Prix de thèse en cotutelle France-Québec

Les prix de thèse en cotutelle récompensent les meilleures thèses produites dans le cadre d’une convention de cotutelle franco-québécoise. Ils sont remis chaque année à un lauréat français et un lauréat québécois par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec et le Consulat général de France à Québec.

Les prix sont dotés d’un montant de 1 500 $ CA pour chacun des deux lauréats et une promotion des travaux effectués pendant le doctorat est réalisée sur les sites Internet du Ministère des Relations internationales et de la Francophonie et du Consulat général de France à Québec.

Prix jeunes chercheurs CNAF

Prix Lexavoué

Le Prix Lexavoué récompense un travail de doctorat réalisé dans le domaine de la procédure civile et/ou commerciale au sens large.
Le lauréat recevra un prix devant contribuer à la publication de sa thèse.

Prix Pierre Pfimlin

Le Prix de thèse Pierre Pfimlin récompense une thèse en sciences humaines et sociales consacrée aux problématiques de la construction européenne en France et/ou en Allemagne.

Pour être éligible, la thèse doit avoir été soutenue au cours de l’année civile 2015 ou 2016.
Doté de 2500 €, ce prix est décerné par Sciences Po Strasbourg et le cercle Pierre Pfimlin.

Prix Société Française de Droit de l’Environnement (SFDE)

Le prix SFDE est destiné à récompenser les thèses en langue française qui contribuent à l’amélioration des connaissances en droit de l’environnement.

Prix du Sénat

Seules sont recevables pour le Prix du Sénat, les thèses rédigées en langue française et  portant sur le bicamérisme, les collectivités territoriales et la vie politique et parlementaire.

Prix de la Fondation Jacques Descours Desacres

Le Prix de la Fondation Jacques Descours Desacres, ancien sénateur membre de la commission des Finances, distingue depuis 2002 une année sur deux, une thèse dans le domaine des finances publiques, de la fiscalité, des finances locales ou de la gestion publique locale.
Le prix, attribué par le jury du Prix de thèse du Sénat, est d’un montant de 6 000 €. Il consiste en la publication de la thèse dans la collection « Bibliothèque parlementaire et constitutionnelle » des éditions Dalloz, qui comprend en outre les thèses primées dans le cadre du Prix de thèse du Sénat.

Prix Voltaire Avocats

Le Prix de thèse Voltaire Avocats consacre la meilleure thèse en droit social soutenue dans une université française.
Il est doté de 5000 euros.

Prix Défenseur des droits

Quelle que soit la discipline des sciences humaines et sociales concernée, le Prix de thèse Défenseur des droits est destiné à encourager et développer les recherches universitaires qui portent sur l’une de ses missions :

  • la défense et la promotion des droits des usagers des services publics
  • la défense et la promotion des droits de l’enfant
  • la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité
  • le respect de la déontologie par les personnes exerçant des activités de sécurité sur le territoire de la République.

Le prix est d’un montant de 10 000 euros.

Prix Doyen Roger Houin

Le Fonds pour la Recherche sur la Doctrine de l’Entreprise (FORDE) ouvre un concours en vue de décerner un prix à la Mémoire du grand jurisconsulte universitaire dont les enseignements furent à la source de l’Ecole de Rennes du Droit des affaires.

Les travaux récompensés devront mettre en relief le rôle sociétal de l’entreprise, en ce qui concerne toutes ses parties prenantes, et montrer que cette fonction multidimensionnelle ne peut être exercée que par de véritables entrepreneurs, initiateurs d’innovations et organisateurs efficaces de leur exploitation, créateurs de richesses partagées et inspirées par une éthique entrepreneuriale humaniste.
Le montant de ce prix est d’une valeur de 5 000 euros.

Prix Ecole nationale de procédure

Prix Grale – CNFPT

Le Groupement de Recherches sur l’Administration Locale en Europe (GRALE-CNRS), avec le soutien de la Mutuelle nationale territoriale (MNT) attribue un prix aux meilleures thèses soutenues au cours de l’année précédente dans le domaine des collectivités territoriales et de l’administration locale.
Par ailleurs, le prix de thèse du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) récompense une thèse reconnue comme une contribution remarquable au progrès de la gestion et de l’administration locales.

Toutes les disciplines peuvent concourir,  et les thèses doivent avoir été soutenues entre le 1er mai 2016 et le 2 mai 2017.
La clôture du dépôt des candidatures est fixée au 4 mai 2017.

En savoir plus.

Prix de la Fondation Varenne

Douze catégories sont ouvertes au concours en droit et sciences sociales. Elles couvrent l’ensemble des thématiques chères à Alexandre Varenne :

  • Sciences de l’information et de la communication ;
  • Droit des médias, du pluralisme et des entreprises de presse ;
  • Démocratisation (Transition démocratique, Justice transitionnelle et sortie de conflit) ;
  • Justice pénale internationale (catégorie soutenue par la Cour pénale internationale) ;
  • Concepts fondamentaux du droit constitutionnel national et comparé ;
  • Protection interne, européenne et internationale des droits fondamentaux ;
  • Droit européen ;
  • Histoire du droit et des institutions ;
  • Théorie générale et philosophie du droit ;
  • Philosophie politique et histoire des idées de la République ;
  • Droit privé : concepts fondamentaux et droit comparé ;
  • Droit privé des activités économiques et des coopératives financières (catégorie soutenue et financée par la Fédération nationale des Banques Populaires).

Le lauréat de chaque catégorie se voit offrir la publication de sa thèse, sous la forme d’un ouvrage édité dans la « Collection des thèses » de l’IUV, diffusée par la LGDJ – Editions Lextenso. Lorsque la qualité de leurs travaux le justifie, une publication à compte d’auteur, dans la même collection, est proposée aux candidats accessit.Chaque candidat ne peut concourir que dans une seule catégorie, qu’il choisit en fonction de son sujet de thèse.

Prix Gabriel Tarde (AFC)

Ce prix récompense l’auteur français ou étranger, d’un ouvrage de criminologie en français, publié en première édition ou non encore publié, achevé après le 1er juin 2013 (date de clôture des inscriptions de la session précédente).

Prix du Gridauh

Le Groupement de recherche sur les institutions et le droit de l’aménagement, de l’urbanisme et de l’habitat (GRIDAUH) organise un prix de thèse concernant le champ du Droit et institutions de l’urbanisme, du domaine et des travaux publics, de l’expropriation, du développement durable, de l’habitat, de la politique de la ville et de l’aménagement du territoire.
Ce prix est destiné à récompenser les thèses de droit (administratif, constitutionnel, européen), science administrative ou science politique qui contribuent, dans le champ des thématiques scientifiques du GRIDAUH, à l’amélioration des connaissances relatives à l’urbanisme, le domaine et les travaux publics, l’expropriation, le développement durable, l’habitat, la politique de la ville et l’aménagement du territoire.
Il comprend un premier, un second et un troisième prix.
Les thèses primées pourront ensuite être accueillies dans la collection Bibliothèque de droit de l’urbanisme et de l’environnement créée à la LGDJ.
Pour le prix 2017, seules les thèses soutenues après le 1er mars 2015 pourront concourir.

Prix de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique

Ce prix, décerné tous les deux ans,  récompense une thèse portant directement sur la transparence, la déontologie, ou la lutte contre les atteintes à la probité publique ou sur des problématiques transversales susceptibles d’entrer dans le champ des missions de la Haute Autorité.

Le montant du prix, destiné à la publication de la thèse, est fixé à 5 000 €.

Prix Histoire du Conseil d’Etat

Prix Jean Carbonnier et prix Vendôme

Créé en 2005 à l’initiative de la Mission de recherche Droit et Justice, le Prix Jean Carbonnier de la recherche sur le droit et la justice récompense des travaux qui portent sur le droit et/ou la justice, quelle que soit la discipline des sciences humaines et sociales concernée.

Pour être éligibles, les travaux de recherche doivent être rédigés en français. Publiés ou non, d’un auteur français ou étranger, ces travaux constituent l’une des premières recherches de leur auteur.

Le prix est d’un montant de 5 000 euros.

Prix Jean-Marie Auby

Ce prix est délivré tous les deux ans par l’Association française de droit de la santé.
Il est doté d’un montant de 1500 euros.

En savoir plus.

Prix le Monde de la Recherche Universitaire

Le Prix Le Monde de la recherche universitaire entend valoriser les premiers travaux de jeunes chercheurs francophones, susceptibles d’influencer notre environnement scientifique, économique, social et/ou artistique.
Ce prix offre la possibilité à cinq docteurs, récemment diplômés en sciences humaines et sociales, de publier leur thèse aux Presses universitaires de France.
En outre, le quotidien Le Monde présente l’ensemble de ces thèses dans un cahier spécial.

Prix Sabatier d’Espeyran

L’Académie des Sciences et Lettres de Montpellier, créée en 1706 sous le nom de Société Royale des Sciences, a pour but la diffusion de la connaissance et de la culture. Elle s’intéresse à tous les domaines scientifiques, à leurs applications, aux arts et aux lettres.
Elle a décidé, conjointement avec la Ville de Montpellier, de créer un prix intitulé « Prix Sabatier d’Espeyran » du nom de cette famille de mécènes qui intéresse aussi bien la Ville que l’Académie.
Il est destiné à distinguer un premier travail ou une première réalisation remarquable par sa qualité, son sérieux et son originalité dans son domaine. Il a pour but de contribuer à faire connaître ce travail, d’en renforcer la visibilité et par là de faciliter, pour son auteur, l’entrée ou une reconnaissance dans sa vie professionnelle.
Les candidats peuvent être issus du milieu universitaire aussi bien que du monde socio-économique ou administratif. Ils doivent être âgés de moins de 35 ans au 1er janvier de l’année en cours.
Les travaux ou les réalisations doivent avoir un lien avec Montpellier ou sa proche région, y avoir été effectués ou mis en place ou la concerner
Ce prix annuel concerne des travaux pouvant se rattacher à l’un des trois domaines suivants : « sciences fondamentales et leurs applications», « santé », « sciences humaines prises au sens large (littérature, droit, économie, arts…) ».
Chacun de ces domaines est concerné à tour de rôle tous les trois ans : en 2011,  le domaine des « sciences fondamentales et leurs applications », en 2012 le domaine de la « santé », en 2013 celui des « sciences humaines », le cycle recommençant les années suivantes.

Prix de l’Ecole Nationale de la Magistrature (ENM)

Le Prix de la Recherche de l’Ecole nationale de la magistrature a pour objectif d’encourager les jeunes chercheurs à mener des travaux de recherche dans le domaine de la justice.
Ce prix récompense un nouveau docteur en droit ou en histoire du droit pour les recherches effectuées dans le domaine des pratiques judiciaires internes ou comparées ou sur l’organisation et le fonctionnement de la justice. Le lauréat recevra une somme d’un montant de 5.000 euros et bénéficiera d’une proposition de publication de sa thèse chez un éditeur juridique.

Prix René Cassin

Soucieux de développer et favoriser la publication de travaux de recherche sur les droits de l’homme, l’Institut International des Droits de l’Homme – Fondation René Cassin décerne chaque année un prix de thèse René Cassin francophone (depuis 2006) et anglophone (depuis 2012). 

La procédure de candidature à l’obtention de ce prix de Thèse est ouverte aux docteurs en droit ayant soutenu leur thèse dans l’un des domaines suivants :

  • Droit international des droits de l’homme
  • Droit régional des droits de l’homme
  • Droit comparé des droits de l’homme
  • Théorie juridique des droits de l’homme. 

L’attribution de ce prix, lors de la cérémonie d’ouverture de la session annuelle d’enseignement, permet la publication de l’ouvrage aux Éditions Pedone dans la collection « Publications de l’Institut International des Droits de l’Homme ».

Trophées K2

Depuis sa création, le cercle K2 est un think thank qui développe des espaces de rencontre et de dialogue entre les sphères universitaire et opérationnelle (https://www.cercle-k2.fr/files/Cercle-K2-Annual-Report-2015.pdf).

Les Trophées K2 s’inscrivent dans cette perspective. Il s’agit de valoriser et d’accompagner des chercheurs qui, par leur imagination et leur créativité, mais aussi par leur force de travail, ont découvert un champ de recherche ou une application susceptible de contribuer à relever les nombreux défis auxquels sont confrontées nos sociétés.

Seront mis à l’honneur des travaux menés par des chercheurs sur des thématiques qui intéressent tous les domaines de la vie économique et sociale. Plusieurs jurys sont ainsi consacrés à des thématiques relevant du droit et des sciences politiques :

Le Jury Concurrence, régulation et numérique, présidé par le Professeur Anne-Sophie Choné Grimaldi, Professeur à l’Université de Paris X (Ouest-Nanterre), récompensera un article publié en 2015 ou en 2016 en langue française ou en langue anglaise.
Le Jury Droit des assurances, présidé par le Professeur Joël Monnet, Doyen honoraire de la faculté de droits et de sciences sociales de Poitiers, récompensera une thèse de doctorat, une thèse professionnelle, une monographie ou encore un ouvrage général de droit des assurances soutenu ou publié entre le 14 mai 2014 et le 15 mai 2016.
Le Jury Droit du sport, par le Professeur Mathieu Maisonneuve, Professeur à l’Université de la Réunion, récompensera une thèse, un mémoire de Master 2 ou un ouvrage (à l’exclusion des manuels) écrit ou publié entre janvier 2012 et juin 2016.
Le Jury Droit du travail, présidé par le Professeur Paul-Henri Antonmattei, Professeur à l’Université de Montpellier, récompensera un article publié en 2015 ou en 2016.
Le Jury Droit pénal, présidé par le Professeur Marc Segonds, Professeur à l’Université de Toulouse I Capitole, récompensera une thèse soutenue, un article ou un ouvrage (y compris les manuels) publié en 2015 ou en 2016,
Le Jury Justice, procès et procédures, présidé par le Professeur Loïc Cadiet, Professeur à l’Université de Paris I (Panthéon-Sorbonne), récompensera une thèse soutenue ou un ouvrage publié en 2015,
Le Jury Procédures collectives, présidé par le Professeur Philippe Pétel, Professeur à l’Université de Montpellier, récompensera une thèse de doctorat soutenue ou un ouvrage publié en 2015,
Le Jury Propriété intellectuelle, présidé par Gilles Vercken, Avocat cabinet Gilles Vercken, récompensera une thèse soutenue ou publiée entre 2013 et 2016.
Le Jury Renseignement, influence et géopolitique, présidé par le Professeur Sébastien-Yves Laurent, Professeur à l’Université de Bordeaux, récompensera une thèse soutenue ou un article publié entre 2014 et 2016.
La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 juin 2016.
Elles doivent être envoyées à l’adresse suivante : contact@cercle-k2.fr
L’ensemble des informations nécessaires se trouve dans la plaquette des Trophées K2.